Sortie vidéo

Préparation de votre travail pour la vidéo

Une fois que vous maîtrisez l’art de l’animation 3D, vous allez probablement souhaiter partager votre travail avec d’autres ; soit sur Internet (YouTube, Vimeo, etc.) ou avec la famille et les amis (DVD/Blu-ray) ou même éventuellement pour la diffusion télévisuelle.

Pour vous épargner quelque déception, voici les trucs spécifiquement ciblés sur la préparation vidéo.

Zones de sécurité et overscan

Pour quiconque créant des graphiques de mouvement ou de simples superpositions de texte, l’overscan est important à prendre en considération. Bien que son origine s’ancre dans des systèmes historiques de TV analogiques, malheureusement même en 2007, pour diverses raisons il peut être encore un problème avec des TV modernes à écran plat.

Note

En raison de diverses limitations dans l’équipement TV analogique, l’image affichée pouvait parfois être décalée horizontalement ou varier en taille, ce qui pouvait conduire au delà de la zone de l’image visible destinée à l’affichage. Cette zone cachée contient parfois du bruit, des signaux de synchronisation ou des données de sous-titres. Pour éviter que ceci soit visible dans la vue, l’approche habituelle des fabricants de TV était de faire un “overscan” (zoom in) de l’image affichée par un petit montant (entre 5 et 10% d”edge crop) pour s’assurer qu’à aucun moment les zones cachées soient visibles.

Bien que l’électronique numérique moderne a éliminé le problème de décalage de la position d’image, malheureusement, certains fabricants de TV ont inclus l’overscan à leurs TV à écran plats. Pourquoi ? Parce que pendant de nombreuses années il est acquis que le bord de l’image visible serait rarement vu, aussi les diffuseurs pouvaient parfois superposer des données « cachées » au bord de l’image (ex. certains types de sous-titres). Aussi, les enregistrements analogues anciens pourraient encore contenir du bruit indésirable autour du bord. Pour éviter les plaintes de consommateurs, l’overscan est souvent activé par défaut. Pour certains écrans TV plats, ce n’est pas possible de le désactiver.

Activation des zones de sécurité

Blender a des marquages de zone de sécurité configurables qui peuvent être rendus visibles en sélectionnant la caméra de la scène, dans les paramètres de la caméra en activant réglages Zones de sécurité. Plusieurs préréglages sont disponibles. Si vous êtes en train de produire un travail pour un réseau de télévision ou en fait pour n’importe quel client, ils peuvent avoir leurs propres règles et exigences sur les dimensions de zones de sécurité – aussi demandez-leur.

Reproduction des couleurs

À l’export vers un grand nombre de formats vidéo courants, les images RGB(A) rendues font l’objet d’un processus de conversion par lequel elles sont converties dans le modèle de couleurs YCbCr. Y correspond à une représentation en tons de gris de l’image, Cb et Cr contiennent les données pour les canaux bleu et rouge respectivement. Le vert est encodé dans le Y et les canaux Cb, Cr grâce à une méthode mathématique astucieuse.

les composantes de couleur sont souvent enregistrées à une faible résolution dans le canal Y (tons de gris). Ceci peut un flou / beurrage qui peut être un problème avec des textes de petite taille et certaines combinaisons de couleurs saturées. – aussi cela vaut la peine de faire des encodages tests pour s’assurer que le texte demeure lisible. Comme avec les zones de sécurité, un réseau de télévision ou un client pourraient avoir leurs propres règles de la taille de texte minimale et le positionnement, aussi cherchez toujours une clarification en cas d’incertitude.

Panneau Encoding

Référence

Panneau:Properties editor ‣ Render ‣ Encoding
../../_images/render_output_video_encoding-panel.png

Panneau Encoding.

Ici vous choisissez le conteneur vidéo, le codec, et les paramètres de compression que vous voulez utiliser. Avec tous ces choix de compression, il existe un compromis entre la taille de fichier, la compatibilité entre plateformes, et la qualité de lecture.

Astuce

Quand vous regardez la Console système, vous pouvez voir une partie de la sortie du processus d’encodage. Vous verrez même plus de la sortie si vous exécutez Blender avec la commande blender -d.

Préréglages
Vous pouvez utiliser les préréglages, qui choisissent les réglages optimales pour vous pour ce type de sortie.
Container
Le conteneur vidéo ou le type de fichier. Pour une liste de toutes les options disponibles, voir formats vidéo.
Autosplit Output
Si votre vidéo est de grande taille et excède 2 GiB, activez Autosplit Output. Ceci va automatiquement diviser la sortie en plusieurs fichiers après le premier fichier de 2GiB.
Codec
Choisit la méthode de compression et d’encodage. Pour une liste de toutes les options disponibles, voir formats vidéo.

Note

Standards

Certains conteneurs et codecs ne sont pas compatibles avec d’autres, aussi si vous obtenez des erreurs, vérifiez que votre conteneur et codec sont compatibles. Comme les conteneurs et codecs parfois ne sont pas compatibles les uns avec les autres, certains codecs ne fonctionnant avec des dimensions arbitraires. Aussi, essayez de respecter les dimensions habituelles ou rechercher les limitations du codec que vous essayez d’utiliser.

Qualité de sortie
Ceux-ci sont des `Valeurs <Rate>`_de préréglage.
Encoding Speed
Préréglages pour changer entre un encodage rapide (taille de fichier plus grande) et plus de compression (taille de fichier plus petite).
Keyframe Interval
Le nombre d’images par Group of Pictures. Défini à 0 pour « intra_only », qui désactive inter-frame video. Un nombre supérieur généralement conduit à un fichier plus petit mais nécessite un dispositif plus performant pour le relire.
Max B-frames

Active l’utilisation de B‑frames.

Interval
Le nombre maximal de B‑frames entre des non-B-frames.

Rate

Bitrate
Définit le bit rate (qualité) moyen, qui est le nombre de chiffres binaires par trame. Voir aussi : FFmpeg -b:v.
Rate
les fichiers vidéo peuvent utiliser ce qui est appelé variable bit rate (VBR). Ceci est utilisé pour donner à certains segments de la vidéo moins de compression aux trames nécessitant plus de données et moins aux trames avec moins de données. Ceci peut être contrôlé par les valeurs Minimum et Maximum.
Buffer
La taille du decoder bitstream buffer.

Mux

Le Multiplexage est le processus de combiner des flux vidéo et audio distincts en un seul fichier, semblable à l’emballage d’un fichier vidéo et d’un fichier audio .mp3 dans un fichier zip.

Rate
Bit rate maximal du flux multiplexé.
Packet Size
Reduces data fragmentation or muxer overhead depending on the source.

Audio

Audio Codec
Format audio à utiliser. Pour une liste de toutes les options disponibles , voir formats vidéo.
Bitrate
Pour chaque codec, vous pouvez contrôler le bit rate (qualité) du son dans le film. Des bit rates plus élevés font de plus gros fichiers dont la diffusion en streaming est moins bonne mais avec un meilleur son. Utilisez des puissances de 2 pour la compatibilité.
Volume
Définit le volume de sortie de l’audio.

Astuces

Astuce

Le choix du format vidéo dépend de ce que vous avez planifié de faire.

Il n’est pas recommandé de faire le rendu directement dans un format vidéo à la première instance. Si un problème se produit pendant le rendu, le fichier pourrait devenir injouable et vous avez à refaire le rendu de toutes les trames depuis le début. Si vous faites d’abord le rendu d’un ensemble d’images statiques dans le format PNG par défaut ou le format OpenEXR de plus haute qualité (qui peut conserver les données de pixel HDR), vous pouvez les combiner en Bande d’images dans le Video Sequence Editor (VSE). De cette manière, vous pouvez facilement :

  • Refaites le rendu depuis l’endroit (la trame) où un quelconque problème est survenu.
  • Essayez différentes options d’encodage vidéo en secondes, plutôt que des minutes ou des heures l’encodage est habituellement beaucoup plus rapide que le rendu de la scène 3D.
  • Appréciez le reste des fonctionnalités du VSE, telles que l’ajout de Bandes d’images des rendus, audio / vidéo clips… précédents.

Astuce

Vous ne devriez pas faire un post-traitement d’un fichier compressé avec perte, car des artefacts de compression pourraient devenir visibles. La compression avec perte devrait être réservée comme « format de livraison » final.

Si vous avez prévu de faire un post-traitement significatif et une correction de couleur, c’est mieux de sortir un frameset rendu dans le format OpenEXR. Si vous planifiez de faire uniquement des changements minimales après le rendu et préféreriez un fichier unique, choisissez lossless H.264 pour une haute qualité ou regular H.264 pour une qualité moindre.