Gestion de couleur

La gestion de couleur est un des outils les plus importants qu’un artiste peut utiliser. Elle permet à un artiste de s’assurer qu’une image reste la même depuis le rendu, jusqu’à l’enregistrement, au post-traitement. La gestion de couleur permet aussi à un artiste de mettre au point des éléments comme l’exposition, le gamma, ou le niveau de couleur global.

../../_images/render_post-process_color-management_different-exposures.jpg

Différentes vues et expositions du même rendu.

Pour la gestion de couleur dans Blender, la bibliothèque OpenColorIO (OCIO) a été intégrée dans Blender. Cette bibliothèque offre un contrôle fin sur différents :abbr:`LUT (Look Up Table)`de même qu’une intégration de votre propre ensemble de profils de couleurs pour conserver la linéarisation de votre travail avec d’autres logiciels.

Scene Linear Color Space

Pour des résultats corrects, différents espaces de couleurs sont nécessaires pour l’affichage du rendu et l’enregistrement des images. Le rendu et le compositing sont mieux réalisés dans l’espace de couleurs linéaire de la scène, qui correspond plus étroitement au monde naturel, et rendent les calculs plus précis sur le plan de la physique.

../../_images/render_post-process_color-management_linear-workflow.svg

Un exemple de flux de travail linéaire.

Si les couleurs sont linéaires, cela signifie que si en réalité nous doublons la quantité de photons, les valeurs de couleur sont aussi doublées. Autrement dit, si nous avons deux photos/rendus, chacune avec une des deux lumières, et ajoutons ces images ensemble, le résultat serait le même qu’un rendu/photo avec les deux lumières ensemble. Il s’ensuit qu’un tel espace radiométriquement linéaire est meilleur pour le rendu photoréaliste et le compositing.

Cependant, ces valeurs ne correspondent pas directement à la perception humaine ou la manière dont fonctionnent les dispositifs d’affichage, et les fichiers image sont souvent enregistrés dans différents espaces de couleurs, aussi nous devons prendre soin de faire la bonne conversion vers et depuis cet espace de couleurs linéaire.

Réglages

Référence

Panneau

Properties editor ‣ Scene ‣ Color Management

../../_images/render_post-process_color-management_panel.png

Réglages de scène pour la gestion de couleurs.

Display

L’affichage correct de rendus requiert une conversion vers l’espace de couleur du dispositif d’affichage, qui peut être configurée ici. Un moniteur d’ordinateur fonctionne différemment d’un projecteur de cinéma numérique ou une TV HD. Les propriétés de scène ont ces réglages :

Display Device

Le dispositif sur lequel l’image est visionnée.

La plupart des moniteurs d’ordinateur sont configurés pour l’espace de couleurs sRVB, et ainsi pendant le travail sur ordinateur cette option devrait être laissée à sa valeur par défaut. Elle devrait être modifiée typiquement pendant le visionnage de l’image sur un autre dispositif d’affichage connecté à l’ordinateur, ou pendant l’écriture des fichiers d’image destinés à être visionnés sur un autre dispositif.

Rec709 est couramment utilisé pour les TV HD, tandis que XYZ et DCI-P3 sont habituels pour les projecteurs numériques.

La gestion de couleur peut être désactivée en réglant le dispositif à None.

../../_images/render_post-process_color-management_linear-display-space.svg

Conversion de l’espace linéaire à l’espace du dispositif d’affichage.

Render

Il y a aussi un choix artistique à faire pour les rendus. En partie cela est dû au fait que les dispositifs d’affichage ne peuvent pas afficher le spectre complet de couleurs et ont seulement une luminosité limitée, aussi nous pouvons presser les couleurs pour les faire correspondre à la gamme du dispositif. De plus il peut aussi être utile de donner aux rendus un look particulier, p. ex. comme s’ils avaient été tirés sur un vrai film.

un autre cas d’utilisation habituel concerne l’inspection des rendus, pour voir des détails dans des ombres sombres ou des rehauts lumineux, ou identifier les erreurs de rendu. De tels réglages devraient être utilisés seulement temporairement et ne pas être utilisés pour les rendus finaux.

View

Voici les différentes manières de visionner l’image sur le même dispositif d’affichage.

Default

Ne fait pas de conversion supplémentaire en plus de la conversion pour le dispositif d’affichage.

Filmic

pour des résultats plus photoréalistes et u ne meilleure gestion de l. Le contraste peut être ajusté en changeant l’option Look pour la transformation Filmic view.

RRT

Utilise la Transformation de rendu ACES Reference, pour simuler un look de film.

Film

Utilise une technique connue comme une émulation de film pour donner aux rendus une apparence similaire à ce que pourrait être attendu d’une caméra tournant dans un film. C’est habituellement fait en écrasant les noirs et en diminuant le contraste de l’image.

Raw

Destiné à l’inspection de l’image mais pas à l’exportation finale. Raw rend l’image sans aucune conversion d’espace de couleurs.

Log

Destiné à l’inspection de l’image mais pas à l’exportation finale. Log fonctionne de façon semblable à Raw mais donne une vue plus « plate » de l’image sans zones très sombres ou très claires.

False Color

pour visualiser la plage dynamique.

Exposure

Utilisé pour contrôler la luminosité de l’image (dans les arrêts) appliquée avant la conversion de l’espace de couleurs. Il est calculé comme suit : \(output\_value = render\_value × 2^{(exposure)}\)

Gamma

Correction gamma supplémentaire après conversion de l’espace de couleurs. Notez que les conversions d’espaces de couleurs sRGB ou Rec709 comprennent déjà par défaut une correction gamma d’approximativement 2.2 (à l’exception des vues Raw et Log), aussi ceci devrait être appliqué en plus à cela.

Look

Choose an artistic effect from a set of measured film response data which roughly emulates the look of certain film types. Applied before color space conversion.

Use Curves

Ajuster les courbes RVB pour contrôler les couleurs d’image avant la conversion de l’espace de couleurs. Apprendre plus sur l’utilisation de Gestionnaire de courbe (curve widget).

Sequencer

Color Space

L’espace de couleurs dans lequel le Sequencer opère. Par défaut le Sequencer opère dans l’espace RVB, mais il peut aussi être défini pour fonctionner dans l’espace Linear comme les Compositing nodes, ou un autre espace de couleurs. Différents espaces de couleurs vont donner des résultats différents pour la correction de couleur, les cross fades et autres opérations.

Fichiers image

Lors du chargement et de l’enregistrement des formats de media, il est important d’avoir la gestion de couleur à l’esprit. Les formats de fichier tels que PNG ou JPEG vont typiquement enregistrer les couleurs dans un espace de couleurs conçu pour l’affichage, non dans un espace linéaire. Quand ils sont utilisés, par exemple, comme textures dans les rendus, ils doivent d’abord être convertis en linéaire, et lors des enregistrements des rendus pour l’affichage sur le web, ils doivent aussi être convertis dans un espace d’affichage. D’autres formats de fichier comme OpenEXR enregistrent les espaces de couleurs linéaires et en tant que tels sont utiles comme fichiers intermédiaires en production.

Dans le travail avec des fichiers image, l’espace de couleurs par défaut est habituellement le bon. Si ce n’est pas le cas, l’espace de couleurs du fichier image peut être configuré dans les réglages d’image. Une situation fréquente où les modifications manuelles sont nécessaires est, par exemple, le travail ou le précalcul de normal maps ou de displacement maps. De tels maps n’enregistrent pas en fait les couleurs, simplement des données encodées en couleurs. Dans de tels cas ils devraient être marqués comme Non-Color Data.

Les blocs de données d’image enregistreront toujours des tampons de flottants en mémoire dans l’espace de couleurs linéaire de la scène, alors que le tampon d’octets en mémoire et les fichiers sur disque sont enregistrés dans l’espace de couleurs spécifié par ce paramètre.

Color Space

L’espace de couleurs du fichier image sur disque. Cela dépend du format de fichier, par exemple les images PNG ou JPEG sont souvent enregistrées en sRVB, tandis que les images OpenEXR sont enregistrées dans un espace de couleurs linéaire. Certaines images telles que les normal, bump ou stencil maps ne contiennent pas des « couleurs » au sens strict et sur de telles valeurs aucune conversion d’espace de couleurs ne devrait jamais être appliquée. Pour de telles images, l’espace de couleurs devrait être mis à None.

../../_images/render_post-process_color-management_image-settings.png

Réglages d’image pour la gestion de couleurs.

Par défaut, seuls les rendus sont affichés et enregistrés avec les transformations de vue de rendu appliquées. Celles-ci sont les data-blocks Render Result et Viewer image,et les fichiers enregistrés directement sur disque avec l’opérateur Render Animation. Cependant, lors du chargement du rendu enregistré dans un fichier intermédiaire OpenEXR, Blender ne peut pas détecter automatiquement que c’est un rendu (ce pourrait être p. ex. une texture d’image ou un displacement map) . Nous devons spécifier que c’est un rendu et que nous voulons appliquer les transformations, avec ces deux réglages :

View as Render

Affiche le data-block image (pas seulement les rendus) avec view transform, exposure, gamma, RGB curves appliqués. Utile pour visionner les trames rendues dans les fichiers OpenEXR linéaires de la même manière que lors de leur rendu direct.

Save as Render

Option pour appliquer les view transform, exposure, gamma, RGB curves. C’est utile pour enregistrer des fichiers OpenEXR linéaires en p. ex. fichiers PNG or JPEG dans l’espace d’affichage.

Configuration d’OpenColorIO

Blender est fourni avec une configuration OpenColorIO standard qui comprend un grand nombre de dispositifs d’affichage et de transformations de vue utiles

Cependant, OpenColorIO a été aussi conçu pour donner une expérience utilisateur cohérente à travers les applications multiples, et pour cela, un simple fichier de configuration partagé peut être utilisé. Blender utilisera la variable d’environnement OCIO standard pour lire une configuration OpenColorIO autre que celle de Blender par défaut. Plus d’informations sur la manière d’établir un tel flux de travail se trouve sur le site web OpenColorIO.

Nous utilisons actuellement les règles d’espace de couleurs suivantes :

scene_linear

Espace de couleurs utilisé pour le rendu, le compositing, et l’enregistrement de toutes les images en précision float en mémoire.

default_sequencer

Espace de couleurs par défaut pour le sequencer, scene_linear si non spécifié.

default_byte

espace de couleurs par défaut pour les images et les fichiers en précision byte, texture_paint si non spécifié.

default_float

Espace de couleurs par défaut pour les images et les fichiers en précision float, scene_linear si non spécifié.

La configuration Blender standard comprend aussi une prise en charge de ACES (code et documentation), même si nous avons un espace de couleurs linéaire différent. Il est possible de charger et d’enregistrer des images EXR avec l’espace de couleurs Linear ACES, et les transformations de vues RRT peuvent être utilisées pour visualiser les images avec leur transformation d’affichage standard. Cependant, la gamme ACES est plus large que la gamme Rec. 709, aussi pour de meilleurs résultats un fichier de configuration ACES spécifique devrait être utilisé. OpenColorIO fournit un fichier de configuration ACES, bien qu’il puisse nécessiter quelques ajustements de plus pour être utilisable en production.