Ligne de commande

Dans certaines situations où nous voulons augmenter la vitesse de rendu, accédez à Blender à distance pour faire le rendu de quelque chose ou créer des scripts qui utilisent la ligne de commande.

Un avantage de l’utilisation de la ligne de commande est que nous n’avons pas besoin d’un affichage graphique (pas besoin de serveur X sur Linux par exemple) et par conséquent nous pouvons faire le rendu via un shell à distance (typiquement SSH).

Voir Arguments de la ligne de commande pour une liste complète d’arguments (par exemple pour spécifier la scène pour le rendu, le numéro de la trame de fin, etc), ou simplement lancez :

blender --help

Note

Les arguments sont exécutés dans l’ordre où ils sont passés !

La commande suivante ne fonctionnera pas, puisque la sortie et l’extension sont définies après que Blender est lancé pour faire le rendu :

blender -b file.blend -a -x 1 -o //render

La commande suivante va se comporter comme prévu :

blender -b file.blend -x 1 -o //render -a

Positionnez toujours -f ou -a comme derniers arguments.

Plateformes

Le lancement effectif de Blender depuis la ligne de commande dépend de la plateforme et de l’emplacement où vous avez installé Blender. Voici les instructions de base pour les différentes plateformes.

Linux

Ouvrez un terminal, puis allez dans le dossier où Blender est installé, et lancez Blender comme suit :

cd <blender installation directory>
./blender

Si vous avez installé Blender dans votre PATH (habituellement quand Blender est installé via un paquet de distribution), vous pouvez simplement lancer :

blender

macOS

Ouvrez l’application terminal, allez dans le dossier où Blender est installé, et lancez l’exécutable dans le paquet logiciel, avec des commandes comme suit :

cd /Applications/Blender
./blender.app/Contents/MacOS/blender

Si vous avez besoin de faire ceci souvent, vous pouvez créer un alias de sorte que taper simplement blender dans le terminal fonctionne. Pour cela vous pouvez lancer une commande comme ceci dans le terminal (avec le chemin approprié).

echo "alias blender=/Applications/Blender/blender.app/Contents/MacOS/blender" >> ~/.bash_profile

Si vous ouvrez alors un nouveau terminal, la commande suivante fonctionnera :

blender

MS-Windows

Ouvrez l’invite de commande, allez dans le dossier où Blender est installé et lancez alors Blender :

cd c:\<blender installation directory>
blender

Vous pouvez aussi ajouter le dossier Blender à votre PATH système de sorte que vous n’ayez pas à cd vers lui à chaque fois.

Exemples

Image individuelle

blender -b file.blend -f 10
-b

Faire le rendu en arrière-plan (sans UI).

file.blend

Chemin vers le fichier blend à faire le rendu.

-f 10

Faire seulement le rendu de la 10ème trame.

blender -b file.blend -o /project/renders/frame_##### -F EXR -f -2
-o /project/renders/frame_#####

Chemin où enregistrer l’image rendue, en utilisant un format de cinq chiffres complété par des zéros pour le numéro de trame.

-F EXR

Ignorer le format d’image spécifié dans le fichier blend et enregistrer dans une image OpenEXR.

-f -2

Faire seulement le rendu de l’avant-dernière trame.

Avertissement

Les arguments sont sensibles à la casse ! -F et -f ne sont pas équivalents.

Animation

blender -b file.blend -a
-a

Faire le rendu de l’animation complète en utilisant tous les réglages enregistrés dans le fichier blend.

blender -b file.blend -E BLENDER_RENDER -s 10 -e 500 -t 2 -a
-E BLENDER_RENDER

Utiliser le moteur « Blender render ». Pour une liste des moteurs de rendu disponibles, lancez blender -E help.

-s 10 -e 500

Définir la trame de début à 10 et la trame de fin à 500.

-t 2

Utiliser seulement deux threads.