Proxy#

Comme les projets impliquent des images de plus en plus haute résolution, les performances de l’aperçu vidéo peuvent diminuer considérablement. Pour lutter contre cela, Blender peut générer des proxys -– des copies des images originales stockées avec une qualité et/ou une résolution inférieure –- pour maintenir une expérience de montage fluide sans compromettre la fidélité visuelle du résultat final.

Le moyen le plus rapide de configurer des proxys pour les vidéos consiste simplement à sélectionner une Proxy Render Size dans l’onglet View (visible lorsque l’éditeur est en mode Preview ou Sequencer & Preview). Cela activera automatiquement la résolution proxy sélectionnée dans toutes les bandes et commencera à générer les fichiers vidéo réduits.

Vous pouvez utiliser l’onglet Proxy si vous souhaitez configurer les proxys plus en détail (ou créer des proxys pour des séquences d’images).

Proxy Settings#

Reference

Panneau:

Sidebar region ‣ Proxy ‣ Proxy Settings

Contient les paramètres de proxy à l’échelle de la scène.

Storage

Comment les proxys sont stockés pour le projet.

Per Strip:

Chaque bande peut spécifier où stocker ses proxys (voir ci-dessous).

Project:

Tous les proxys sont stockés dans un répertoire.

Proxy Directory

Emplacement de stockage des proxys pour le projet.

Set Selected Strip Proxies

Affiche une fenêtre contextuelle qui vous permet de choisir la ou les résolution(s) à générer et s’il faut écraser les fichiers proxy existants. Après confirmation avec le bouton Set, vos choix sont appliqués aux bandes sélectionnées. Vous pouvez afficher et modifier les paramètres des bandes individuelles dans le panneau Strip Proxy & Timecode (voir ci-dessous).

En mode Preview, où l’onglet Proxy n’est pas disponible, cela se fait via le menu View ‣ Proxy ‣ Setup.

Rebuild Proxy and Timecode Indices

Génère des proxys et des indices temporels pour les bandes sélectionnées.

En Mode Preview, où l’onglet Proxy n’est pas disponible, cela se fait via le menu View ‣ Proxy ‣ Rebuild.

Strip Proxy & Timecode#

Reference

Panneau:

Sidebar region ‣ Proxy & Timecode ‣ Strip Proxy & Timecode

../../../../_images/video-editing_sequencer_sidebar_proxy_panel.png

Contient les paramètres de proxy spécifiques à la bande. La case à cocher dans l’en-tête peut être utilisée pour activer/désactiver la génération de proxy.

Custom Proxy
Directory

Par défaut, toutes les images proxy générées sont stockées dans le dossier <path of original footage>/BL_proxy/<clip name>, mais cela peut être modifié en répertoire personnalisé en utilisant cette option.

Fichier

Vous permet d’utiliser des proxys préexistants.

Resolutions

La ou les résolution(s) des vidéos proxy à générer; plusieurs tailles peuvent être sélectionnées.

Overwrite

Faut-il écraser les fichiers proxy existants ou de les conserver.

Quality

La qualité vidéo/image pour les proxys.

Timecode Index

Lorsque vous travaillez avec des images directement copiées depuis une caméra sans les prétraiter, de nombreux artefacts peuvent apparaître, principalement dus à la recherche d’une image donnée dans la séquence. Cela se produit parce que ces séquences n’ont généralement pas de valeurs de fréquence d’images correctes dans l’en-tête du fichier. Ce problème peut toujours survenir lorsque le clip source a la même fréquence d’images que les paramètres de la scène. Pour que Blender calcule correctement les images et la fréquence d’images, il existe deux solutions possibles :

  1. Pré-traitez votre vidéo avec par exemple MEncoder pour réparer l’en-tête du fichier et insérer les images clés correctes.

  2. Utilisez l’option Proxy/Timecode dans Blender.

None:

N’utilisez aucun timecode (code temporel).

Record Run:

Utiliser les images dans l’ordre dans lequel elles sont enregistrées.

Free Run:

Utiliser l’horodatage global écrit par le périphérique d’enregistrement.

Free Run (Rec Date):

Interpoler un horodatage global en utilisant la date et l’heure d’enregistrement écrites par l’appareil d’enregistrement.

Record Run No Gaps:

Similaire à Record Run, mais ignore le timecode indiqué dans l’en-tête du fichier, les changements de fréquence d’images ou les pertes d’images.

Note

Record Run est le code temporel qu’il est généralement préférable d’utiliser, mais si le fichier source est totalement endommagé, Record Run No Gaps sera la seule chance d’obtenir un résultat acceptable.