Plantages

Les causes les plus fréquentes de plantage sont :

  • Être à court de mémoire.

  • Problèmes de carte graphique ou de pilotes.

  • Bogues de Blender.

Premièrement, vous pouvez récupérer votre travail avec File ‣ Recover Auto Save….

Pour prévenir la résurgence du problème, vous pouvez vérifier que les pilotes graphiques sont à jour, mettre à niveau le matériel de votre machine (mémoire RAM ou carte graphique), et désactiver certaines des options qui réclament le plus de mémoire :

  • Réduire le nombre de niveaux de la fonction undo User Preferences ‣ Editing ‣ Undo Steps.

  • L’utilisation de multisample, anti-aliasing augmente aussi l’usage de la mémoire et rend l’affichage plus lent.

  • Sous Linux, le gestionnaire de fenêtre (KDE, Gnome, Unity) peut utiliser des effets avec accélération matérielle (ex. ombrage des fenêtres et transparence) qui consomment la mémoire nécessaire à Blender. Essayez de désactiver les effets de bureau ou passez à un gestionnaire de fenêtre plus léger.

Log de plantage

Quand Blender se plante, il écrit dans un fichier texte des informations qui peuvent contribuer à identifier la cause du plantage.

Au cours d’un plantage, un fichier est écrit, dont le nom est basé sur le nom du fichier blend qui a été chargé, ainsi test.blend va créer un fichier nommé test.crash.txt. Le log de plantage pour les fichiers non enregistrés sera écrit dans le dossier Dossier temporaire directory.

Ce fichier contient un log des outils utilisés jusqu’au plantage ainsi que d’autres informations de débogage.

Dans vos rapports de bogues sur les plantages, il peut être utile d’y attacher ce fichier, en particulier quand les autres sont incapables de reproduire le plantage.

Avertissement

Ceci est actuellement désactivé pour MS-Windows.