Introduction

Les Nodes de Composition vous permettent d’assembler et d’améliorer une image (ou vidéo). En utilisant les Nodes de Composition, vous pouvez coller deux morceaux de vidéo ensemble et coloriser la séquence entière d’un seul coup. Vous pouvez améliorer les couleurs d’une image individuelle ou un clip entier de manière statique ou d’une façon dynamique qui change avec le temps (au cours de la progression de la vidéo). De cette manière, vous utilisez les Nodes de Composition pour à la fois assembler les vidéoclips ensemble et les améliorer.

Note

Terme : Image

Le terme Image peut faire référence à une image individuelle, une image dans une séquence d’image numérotées, ou une trame d’un vidéo clip. Le Compositeur traite une image à la fois, peu importe le type d’entrée que vous fournissez.

Pour traiter votre image, vous utilisez des nodes pour importer l’image dans Blender, la modifier, la fusionner éventuellement avec d’autres images, et finalement l’enregistrer.

../_images/compositing_types_distort_map-uv_example-2.png

Un exemple de composition.

../_images/compositing_types_color_hue-saturation_example.jpg

Un exemple de correction de couleur.

Démarrage

Accédez à l”Éditeur Node et activez Composite Nodes en cliquant sur l’icône Image.

Pour activer les nodes pour la composition, cliquez sur la case à cocher Use Nodes (voir Properties).

Note

Après un clic sur Use Nodes le Compositeur est activé. Cependant, il peut être aussi désactivé dans le Panneau Post Processing.

Maintenant vous avez votre première organisation de nodes, d’où vous pouvez ajouter et connecter de nombreux types de Nodes de Composition, sur une sorte de carte, autant qu’il vous plaira (dans la limite de la mémoire physique).

Note

Les nodes et les concepts de nodes sont expliqués plus en détail dans l”Éditeur Node.

Exemples

Vous pouvez absolument tout faire avec les images en utilisant les nodes.

Séquence vidéo non montée d’un acteur en avant-plan devant un écran bleu, ou d’un objet rendu faisant quelque chose, peut être posée sur un arrière-plan. Composez les deux ensemble, et vous avez composé la séquence.

Vous pouvez modifier le climat d’une image :

  • Pour rendre une image plus froide, une teinte bleue est ajoutée.

  • Pour traduire un flashback ou un souvenir, l’image peut être tamisée.

  • Pour traduire une haine ou une frustration, ajoutez une teinte rouge ou rehaussez le rouge.

  • Un événement surprenant peut être rendu plus net et augmenté en contraste.

  • Pour un sentiment de bonheur – vous l’avez deviné – ajoutez du jaune (à parts égales de rouge et vert, pas de bleu) pour un effet radieux et lumineux.

  • La poussière et la saleté en suspension sont souvent ajoutées sous forme de texture de nuage par dessus l’image pour donner un peu plus de réalisme.

Taille de l’image

Il est recommandé de faire attention à la résolution et à la profondeur de couleurs de l’image lors du mixage et de l’appariement (matching) d’images. L’aliasing (bords rugueux), la platitude de couleur, ou des images déformées peuvent tous être à l’origine de mélange de résolutions et de profondeurs de couleurs inappropriées.

Le Compositeur peut mélanger des images de toutes tailles, et va seulement effectuer des opérations sur les pixels où les images se recouvrent. Quand des nodes reçoivent des entrées avec des images de taille différentes, ces règles s’appliquent :

  • La première (en haut) prise d’entrée d’image définit la taille de sortie.

  • Le composite est centré par défaut, à moins qu’une translation ait été assignée à un tampon en utilisant un node Translate.

Ainsi chaque node dans un composite peut opérer sur des images de tailles différentes telles que définies par ses entrées. Seule le node de sortie Composite a une taille fixe, telle que définie par les réglages dans l’Éditeur Properties Render ‣ Dimensions. Le node Viewer affiche toujours la taille de son entrée, mais s’il n’est pas lié (ou lié à une valeur) il affiche une petite image de 320x256 pixels.

Enregistrement de votre image composite

Le bouton Render fait le rendu d’une seule trame ou image. Enregistrez votre image en utilisant File ‣ Save Image ou F3. L’image sera enregistrée avec les réglages du format d’image dans le panneau Render.

Pour enregistrer une séquence d’images, par exemple, si vous entrez un vidéo clip ou avez utilisé un node Iime avec chaque trame dans son propre fichier, utilisez le bouton Animation et ses réglages. Si jamais vous voulez plus tard leur appliquer un overlay, assurez-vous d’utiliser un format d’image qui prend en charge un canal Alpha (tel que PNG). Si jamais vous voulez les arranger plus tard de haut en bas ou créer un effet de profondeur de champ, utilisez un format qui prend en charge un canal Z-depth (tel que EXR).

Pour enregistrer une composition comme un clip vidéo (toutes les trames dans un seul fichier), utilisez un format AVI ou Quicktime ou utilisez le bouton Animation et ses réglages.